GONE — forum
Bienvenue sur le Forum de Gone, crée par le Fondateur Caine, et dirigé avec l'aide de Revan et Cloporte. Les sujets sur GONE sont en haut, et ceux sur DISPARUS,http://gone.creerforums.fr/t10-disparus, la Fan Fiction de Caine en bas. Bonne visite !

Caine, le Fondateur
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Fan fiction HG: Les 61e Hunger Games.

Aller en bas

Fan fiction HG: Les 61e Hunger Games.

Message par Diana02 le Sam 3 Aoû - 10:19

Coucou ! Je poste ma fan-fiction Hunger Games (que j'avais déjà posté sur Lecture Academy) j'espère de tout cœur qu'elle vous plaira ! Very Happy 

Résumé:

Aujourd’hui c’est la moisson. La moisson de la 61e édition des Hunger Games. Une fille et un garçon ayant  de 12 à 18 ans seront tirés au sort pour participer aux effroyables jeux de la faim. C’est ma 4e moisson et j’ai toujours aussi peur que pour ma première, voire plus… Car cette année, 13 petits papiers portent mon nom.

Prologue:

J’ai l’impression d’être dans l’un de mes pires cauchemars, mais c’est pourtant bien réel. Je cours le plus vite possible. Je suis fatiguée mais je ne dois pas m’arrêter. Si je m’arrête il me tuera. Mais je ne dois pas mourir. Je ne veux pas mourir. Je commence à ralentir, mes jambes ne sont pas suffisamment  fortes pour courir aussi longtemps dans la neige. Il en profite pour me rattraper. Je dois le semer, je ne ferais jamais le poids contre lui. Je réfléchis à toute vitesse mais ne trouve aucune solution, je suis coincée. Je trébuche à plusieurs reprises, la neige m’arrive aux genoux. Je ne parviens plus à lever mes petites jambes maigrichonnes. La fatigue prend le dessus, je tombe. Je n’ai pas le temps de me relever que je reçois un violent coup de pied dans mon plexus solaire qui m’enfonce dans la neige. Je pousse un cris de douleur.

Chapitre 1:

Le soleil vient de se lever sur le district 7 lorsque ma mère me réveille. Je me lève avec la boule au ventre. Aujourd’hui c’est la moisson. Une fille et un garçon seront tirés au sort pour représenter le district 7 à la 61e édition des Hunger Games. Je n’arrive pas à manger, j’ai bien trop peur pour avaler quoi que ce soit. J’ai encore plus peur qu’à mes autres moissons, car cette année ce n’est pas trois, mais treize petits papiers qui portent mon nom. Mes parents ne voulaient pas que je prenne de tesserae, mais j’ai été obligée. Mon père ne peut pas travailler à cause de sa jambe amputée et je devais donc trouver un moyen de nous nourrir et il n’y avait qu’une seule solution, les tesserae. Je prend un bain et m’habille d’une robe rouge très simple. La même que l’année dernière, je n’ai pas beaucoup grandi depuis, ni grossi d’ailleurs et de toute façon nous n’avons pas les moyens de m’acheter une robe. Je veux me coiffer d’une queue de cheval haute comme à mon habitude mais ma mère m’en dissuade, elle les préfère lorsqu’ils sont détachés.
-Tu es plus belle ainsi, me dit-elle avec un petit sourire.
Je mets mes bottes et suis mes parents qui sont déjà hors de la maison. Mon père referme la porte et nous partons pour la moisson. On croise pleins d’enfants qui marchent aux côtés de leurs parents. La peur se lis sur leur visage creusé par le manque de nourriture. Une petite fille d’environ douze ans pleure, ses parents tentent de la consoler en lui disant que tout va bien se passer. Cette petite fille me fait penser à ma meilleure amie. Quand nous avions douze ans elle a été tirée au sort et est morte dès le bain de sang de ces effroyables jeux. Quand la caméra s’était tournée vers son petit corps sans vie, j’avais hurlé d’horreur. Quand nous sommes arrivés, mes parents m‘ont pris dans leurs bras, j’aime quand ils font ça. Je me sens à l‘abris de tout danger, mais cela n’atténue ma peur que pendant quelques secondes. Je me mets à la queue leu leu pour que l’on me prélève une goutte de sang puis vais rejoindre les filles de quinze ans. Il y a un silence de mort.
Quelques minutes plus tard, une femme du capitole arrive sur l’estrade. Elle est aussi ridicule que les autres années. Ses cheveux sont verts et sa robe est bleue. Mais pas d’un magnifique bleu océan ou encore d’un sublime bleu ciel. C’est le genre de bleu qui vous fait mal aux yeux tellement la couleur est forte. Ses collants sont du même vert que ses cheveux, elle a la figure maculé de fond de teint blanc et ses lèvres sont recouvertes du même bleu que sa robe. Elle est très excitée, ça la rend heureuse de tirer au sort de malheureux enfants qui vont s’entre-tuer. Elle commence son discours:
-Bienvenue, bienvenue, bienvenue ! Joyeux Hunger Games ! Et, puisse le sort vous être favorable. Avant de procéder au tirage au sort nous allons regarder un petit film venant du Capitooole !!!
C’est le même film que les autres années. Je ne prend même plus la peine de le regarder. Le film se termine, elle reprend la parole:
-Bon maintenant place au tirage au sort !!! Et comme toujours les dames d’abord.
Elle se dirige vers l’une des grosses bulles transparentes contenant des milliers de papiers. Elle fouille longtemps dedans et en sort un petit papier. Il y a un silence de mort, tout le monde est terrorisé. Elle se redirige vers le micro, déplie le petit papier et s’éclaircit la voix.
-Epona Torn !!!
J’ai l’impression que l’on m’enfonce un poignard dans le ventre. Je viens d’être tiré au sort.

Chapitre 2:

J’ai l’impression de tomber dans un trou sans fin.
Ai-je bien entendu ?
Est-ce bien mon nom que la dame du Capitole a crié dans le micro ?
-Epona ?! Appelle-t-elle une seconde fois.
J’ai envie de prendre mes jambes à mon cou et de courir le plus loin possible de ce pays atroce.
Pourquoi suis-je née ici ?
Pourquoi suis-je née dans ce pays où des jeux sadiques sont organisés ?
Mais surtout, pourquoi y envoyer des enfants ?
Ce n’est pas à cause de nous si un district s’est rebellé. Nous n’avons rien fait pour mériter un tel sort. Je commence à m’avancer vers l’estrade, ou plutôt, vers ma mort imminente. Les enfants me font un passage. Je monte les marches de l’estrade les larmes aux yeux. Non, il ne faut pas que je pleure. Pas maintenant. J’essaie de retenir ces perles salées qui n’attendent qu’une seule chose: rouler sur mes joues. Il ne faut pas que je pleure car, sinon tout Panem verra mes larmes. La dame du Capitole me prend par les épaules et crie:
-Voici Epona, notre tribut féminin !!!
Dans ma tête je prie pour que quelqu’un se porte volontaire, mais je sais que ça n’arrivera pas.
-Bon maintenant, au tour des garçons ! Dit-elle dans le micro.
Je cherche des yeux mes parents dans la foule mais ne les vois pas. Je ne veux pas les quitter.
-Dris Hotwork !!! Crie la dame du Capitole.
Un garçon d’environ dix-huit ans s’avance vers l’estrade. Il a la peau mate, les cheveux bruns et les yeux noirs. Il est très grand et très musclé . Je comprends vite que je n’aurais aucune chance contre lui. Il monte sur l’estrade et me tend sa main, je la serre.
-Félicitation à nos deux courageux tributs ! Et puisse le sort vous être favorable ! Dit-elle.
Deux pacificateurs nous emmènent dans des pièces séparées. J’attends mes parents le cœur battant à tout rompre. Ça sera très certainement la dernière fois que je les verrais. Une larme commence à rouler lentement sur ma joue lorsque la poignée se met à tourner. Je m’empresse de la sécher. Mes parents entrent dans la chambre les larmes aux yeux. Ils me prennent dans leurs bras. Les larmes de ma mère commencent à couler et se mêlent à mes cheveux.
-Tu peux gagner, tu vas y arriver. Aie confiance en toi. Je sais que tu en es capable. Me dit mon père.
-D’accord, je lui réponds doucement. Mais au fond de moi je sais que mes chances pour remporter les Hunger Games sont infimes.
-On t’aime fort, me disent-ils au creux de l’oreille.
-Je vous aime fort aussi, je leur réponds en me serrant encore plus fort contre eux. J’ai une grosse boule dans la gorge. Je donnerais n’importe quoi pour ne pas les quitter. Soudain un pacificateur entre dans la chambre.
-Le temps est écoulé. Dit-il sèchement.
-Non s’il vous plait, lui répond ma mère en larme. Encore une minute, je vous en supplie.
A mon plus grand étonnement il opine:
-Très bien, mais pas une de plus.
Ma mère le remercie. Mon père me prend par les épaules, me regarde droit dans les yeux et me dit:
-Il faut que tu fasses attention aux aliments que tu mangeras, souviens toi des plantes comestibles que t’a montré ta mère une fois. Tu te souviens des quelques techniques de défenses que je t’aies montré ?
Je hoche la tête. Par chance, mon père m’avait appris quelques techniques de combat mais je ne sais pas si cela sera suffisant pour survivre face aux carrières ou même contre Dris.
-Très bien. Aux entraînements, apprends à manier une arme mais aussi à faire des pièges et à grimper aux arbres. C’est très important !
Ma mère ne dit toujours rien. Elle se contente de me regarder avec tristesse, les yeux pleins de larmes. Mon père à les yeux rouges, je vois bien qu’il se retient de pleurer. Ils me reprennent dans leurs bras. Je hume une dernière fois le parfum de leurs cheveux. Ils sentent une douce odeur de verveine et de citron. Puis ils se détachent de moi, se dirigent vers la porte lorsque ma mère me dit:
-Tu vas y arriver ma chérie, (sa voix tremble) je t’aime.
-Moi aussi je t’aime, maman. Je lui réponds en essayant de calmer le tremblement de ma voix.
-Tu reviendras saine et sauve. On t’aime, à bientôt, me dit doucement mon père.
-Oui papa, j’acquiesce.
Ils sortent et referment la porte derrière eux. Soudain, une larme se met à rouler lentement sur ma joue, puis deux, puis trois … Je ne parviens plus à les retenir.
avatar
Diana02

Messages : 10
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 19
Localisation : La Zone

Voir le profil de l'utilisateur http://une-mordue-de-lecture.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan fiction HG: Les 61e Hunger Games.

Message par Diana02 le Sam 3 Aoû - 10:22

J'ai posté le chapitre 1 et 2 mais j'en suis déjà au chapitre 7 sur Lecture Academy, je posterais la suite plus tard. Par contre je par en vacances ce soir pendant 2 semaines et je n'aurais pas internet Neutral 
avatar
Diana02

Messages : 10
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 19
Localisation : La Zone

Voir le profil de l'utilisateur http://une-mordue-de-lecture.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan fiction HG: Les 61e Hunger Games.

Message par Caine le Dim 13 Oct - 12:48

Trop jubé ! J'ai hâte d'avoir la suite. Tu les met entre spoliée comme dans disparus et tu dépèce de poster la site je veux la pire !


Le Fondateur

Les forts mangent. Les faibles sont mangés


I will find you.
I will burn you house.
I will eat your cat.
avatar
Caine
Admin

Messages : 1497
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 19
Localisation : La Zone

Feuille de personnage
Etats: RPG Gone: -/ RPG Disparus: -
Points: Disparus : PV 10/10, PM 10/10 — GONE PV 10/10, PM 10/10
Inventaires: 5 trousses de secours

Voir le profil de l'utilisateur http://gone.creerforums.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan fiction HG: Les 61e Hunger Games.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum